Pulchellus

Le chef d’état-major général des armées en colère contre les correspondants de certains médias étrangers

Le chef d’état-major général des armées de la République de Guinée condamne ‘’l’attitude’’ de certains correspondants de presse dans le pays. Dans un communiqué publié dans la soirée de ce jeudi 8 novembre 2018 à la radio nationale, le général de corps d’amées Namory Traoré a accusé des correspondants de médias étrangers de ternir l’image de l’armée guinéenne en l’accusant d’avoir tué des manifestants.
Le général Traoré rappelle dans son communiqué que la mission de l’armée n’est pas d’assurer le maintien de l’ordre public. Une tâche dévolue à la police et à la gendarmerie a-t-il précisé. ‘’La mission de l’armée est de défendre l’intégrité territoriale…’’, a-t-il ajouté. Avant d’appeler les journalistes à plus de responsabilité dans leur travail.
En tout cas, dans le dernier traitement de l'actualité guinéenne par Rfi par exemple, son correspondant avait titré son papier daté du 8 novembre 2018 ‘’Guinée : deux hommes tués par l’armée dans la banlieue de Conakry’’. Avant d'écrire ''Deux hommes ont été tués mercredi soir par des tirs de militaires guinéens dans une banlieue de Conakry secouée dans la journée par des affrontements entre manifestants et forces de l'ordre...''
Et pour ne pas s'attirer des critiques, notre confrère Mouctar Bah refuse de signer son papier. y' a-t-il là ou pas un parti pris?

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire