Pulchellus

Souleymane Kéita RPG : ‘’Quand un brigand attaque des passants, il n’est pas de l’opposition mais quand il meurt, il devient militant de l’UFDG’’

Si l’opposition dénonce à cor et à cri les tueries dans ses rangs lors des manifestations de rue, l’un des conseillers du chef de l’Etat et membre du parti au pouvoir crève l’abcès. Souleymane Kéita accuse l’opposition en général et son chef de file en particulier d’entretenir la violence.
‘’(…) Nous savons comment les choses se passent dans ce pays. L’opposition donne de l’argent et de la drogue aux jeunes dans les ghettos pour les encourager à aller violenter les gens dans la rue. Sinon hier mercredi, l’opposition a parlé de journée ville morte mais des brigands étaient dans les rues dès 6 heures du matin pour ériger des barricades. Comment expliquez-vous cela ? ‘’ s’est interrogé M. Kéita dans une interview avec la radio Djigui fm.
Pour le cadre du RPG, ceux qui sortent pour manifester quand ce n’est pas autorisé, sont des bandits. ‘’Quand un brigand extorque de l’argent aux passants, il n’est pas de l’opposition mais quand il meurt, il devient militant de l’UFDG’’.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire