Pulchellus

Affaire de carburant : reprise du train Conakry Express, une mesure d’accompagnement peu rassurante


Alors que les syndicats et la société civile multiplient les concertations en vue de ramener le prix du litre du carburant à 8 000 plutôt que 10 000 GNF à la pompe, le ministre des Transports Aboubacar Sylla lui, a procédé ce jeudi 12 juillet 2018 au lancement des activités du train ConakryExpress. Ce train qui soulageait nombres de Conakrykas de la banlieue, avait été immobilisé depuis plus de 5 mois par le gouvernement.
Lors de la cérémonie qui s’est déroulée à l’arrêt du Petit Bâteau à Kaloum, M. Sylla a indiqué que cette relance faisait partie des mesures d’accompagnement initiées par le gouvernement en vue d’attenuer les effets de la hausse du prix du carburant sur les populations. A en croire le patron du département des Transports, ce sont 1 milliards 500 millions GNF qui ont été mobilisés par le gouvernement afin d’assainir les emprises des rails pour rendre le train opérationnel.

Comme à l’accoutumée, ConakryExpress fera deux fois l’aller-retour entre Kagbélén et Kaloum. Le ministre a aussi annoncé un second train qui va rallier Dubréka via les rails de Friguia. En ce qui concerne la tarification Aboubacar Sylla s’est montré très évasif.

Les syndicats eux vont se réunir ce vendredi en assemblée générale en vue de durcir davantage leur position face à la hausse du prix du carburant de 25% à la pompe depuis le 1er juillet.

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire