Pulchellus

Le GOHA répond au député Damaro: ''celui qui va ouvrir sa bouche pour dire que les commerçants ne seront pas dédommagés, les verra tous en face.

Si l'opposition semble être satisfaite, les commerçants victimes des violences politiques menacent de manifester s'ils ne sont pas dédommagés d'ici la fin du ramadan
Le représentant des victimes des pillages des violences politiques de 2013, étaient réunis ce lundi au siège du GOHA groupe organisé des hommes d'affaire à Cosa dans la commune de Ratoma.
A cette accosion, le président du GOHA Chérif Abdallah a déclaré que l'objectif était de clarifier les propos tenus par certains hommes politiques notamment le présdident de la majorité présidentielle Amadou Damaro Camara qui avait déclaré récemment sur des médias qu'aucune liste des victimes des pillages des violences politiques de 2013 n'était disponible.

''(...) Celui qui dit que la liste des commerçants victimes des pillages de 2013 n'est pas disponible, ce n'est pas vrai c'est faire preuve de mauvaise foi.
Si il ya accord c'est que les commerçants y figurent sinon nous on n'appelle pas ça accord. Ce n'est pas un accord du tout je le dis haut et fort si les commerçants ne sont pas dedans...
Et celui qui va ouvrir sa bouche en république de Guinée pour dire que les commerçants ne seront pas dédommagés, il verra tous les commerçants de la république en face...
Au total, 1701 opérateurs économiques ont été victimes de pillages depuis 2010 et les pertes sont estimées à 222 millirds GNF.
(...) Ils ont choisi les victimes de 2013, nous nous défendons l'ensemble des victimes et nous les traitons au même pied d'égalité... Cet accord du 12 octobre 2016 concerne l'ensemble des commerçants de la Guinée... Ils ont dit que les commerçants victimes de pillages en 2013 seront dédommagés durant ce mois de juin, nous voulons que cela soit respecté
Si on respecte pas, les commerçants vont agir et fermer les boutiques et ils ne vont pas rester les bras croisés.
Le gouvernement et les politiciens nous parlent moins du dédommagement de ces victimes donc nous disons halte!
Si un commerçant guinéen viole notre compromis, tous ses produits seront boycottés même si c'est une usine qu'il possède, nous allons boycotter ses produits...''
, a-t-il dit.

Au sujet de l'auteur-Guineeinfomonde

Facinet Camara

0 Commenter la reponse

  1. Avatar

    Publiez le 1er commentaire pour cet article !

Laisser un commentaire